La pièce parle de ces trois hommes qui, jetés dans une pièce vide, trouvent les moyens de s'occuper. La pièce est composée de jeux multiples, tous consciemment et évidemment exécutés devant les spectateurs. Ainsi, commence une transformation continue de leurs corps et de leurs relations. En utilisant seulement ce qu'ils ont: leurs imaginations, leur propres corps et ceux de leurs partenaires, ils s'échappent perpétuellement de la salle du théâtre en imaginant des espaces fictifs.

Au travers de leurs jeux touchants, dangereux, absurdes, leur chorégraphie est un voyage surréaliste. Ils s'emportent ensemble dans un enchaînement interrompu de cris, de grosses danses, de scènes d'amour kabuki, de chants tribaux. Tous ces jeux les changent : du passage de la solitude à l'être-ensemble, de la sensation au solo de danse, du grotesque au mouvement subtils, de bruler à briller, de muer à renaitre. Leur voyage passe à travers leurs corps, en même temps qu'au travers de réalités violentes.



Trio ca 50 min.

Choréographie et interprétation Aloun Marchal, Roger Sala Reyner, Simon Tanguy

Création lumière Pablo Fontdevila

Regard extérieur Katerina Bakatsaki, Benoît Lachambre, Igor Dobricic

Photographie Laurent Paillier



Production Het Veem Theater, Amsterdam


Coproduction Musée de la danse – CCNRB / Zeitraumexit Mannheim


Soutien Institut Français d'Amsterdam / Institut Néerlandais de Paris / Dansbyrȧn Gothenburg / Konstnärsnämnden – Swedish Arts Grants Committee


Prix de la meilleure chorégraphie Stuttgart Theater Haus 2013 / 2ème Prix Danse Élargie 2010