Le titre inging réfère au suffixe „ing" de l’anglais, qui est utilisé pour exprimer les actions qui sont dans un présent actuel ; des actions qui sont en train de se faire, qui ne sont pas encore finies.

inging propose une pratique obstinée d’un langage continu et non écrit comme performance, où celui qui parle est en relation direct avec celui qui écoute au moment de l’’articulation.

Entre performance parlée et rêverie, entre danse et autobiographie, méditation et psychothérapie, inging est surtout une chorégraphie de l’esprit, avancant dans un présent continu. Elle suit la vélocité des pensées, à travers une cascade de mots et d’associations d’idées. Le performer et le public sont dans un déséquilibre constant, confronté à la limite du langage, étant un paradigme de la communication, du savoir et de la compréhension. Le corps et le geste émergent comme un pont inévitable entre la pensée et le langage.


Jeanine Durning



Concept & Chorégraphie Jeanine Durning

Adaptation & Interprétation Simon Tanguy

Assistance Teilo Troncy

Photography Elian Bachini



Production Compagnie Propagande C


Coproduction CNDC-Angers itinéraires Bis (Association de développement culturel et artistique des Côtes d'Armor)


Support Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Bretagne, Région Bretagne, Département des Côtes d’Armor, Agglomération de Saint-Brieuc, Collectif Rennes Danse Métropole


La version originale d’inging, créée en 2010 par Jeanine Durning, est toujours en tournée en Europe et aux Etats-Unis.